Vous êtes exploitant agricole

Vous êtes inscrit à la Mutualité Sociale Agricole ou cotisant solidaire, à jour dans vos redevances environnementales auprès de l'agence de l'eau.

Vous êtes agées d’au moins 18 ans et de moins de 60 ans au 1er janvier de l’année de la demande d’engagement.

Vous êtes propriétaire ou locataire de terres agricoles situées dans le site des Basses Vallées Angevines.

Si vous répondez à tous ces critères, vous pouvez engager des Mesures Agro-environnementales Territorialisées (MAET).

Ce dispositif dit MAET fait partie intégrante des outils Natura 2000 en faveur de la préservation de la biodiversité et de la réhabiliation des sites à enjeux majeurs.

Sur les Basses Vallées Angevines, les principaux enjeux environnementaux sont : 

  • la préservation du milieu prairial par des pratiques extensives d’élevage,

  • le maintien des boisements naturels

  •  la restauration du bocage et de la ripisylve

  • le maintien de la dynamique naturelle fluviale, des zones d’expansion des crues et du réseau hydraulique associé

  • la protection de la biodiversité et notamment la protection de la population de Râles des genêts.

La diversification des modes de gestion des prairies (fauche ou pâturage), des dates de fauche tardives et l’intégration de bandes abris non fauchées permet de répondre aux objectifs Natura 2000 liés à l’agriculture et à ceux du plan national de restauration du Râle des genêts.

Les pratiques extensives, notamment l’absence d’intrant permettent également de conserver dans les prairies une végétation riche et variée propice à l’expression de la biodiversité et d’une bonne qualité des fourrages.

  

Listes de mesures agroenvironnementales proposées sur le territoire

 

Les mesures applicables sur les prairies

 

Type de couvert et/ou habitat visé

Code de la mesure

Objectifs de la mesure

Montant de l’aide

Prairie de pâturage

MAEIPL LBVA PA1

Première exploitation par pâturage ou, à défaut de pâturage, par fauche à partir du 20 juin

193 € / ha

Prairie de fauche

MAEIPL LBVA FA1

Première exploitation par fauche à partir du 10 juillet

268 € / ha

Prairie de fauche

MAEIPL LBVA FA2

Première exploitation par fauche à partir du 20 juillet

321 € / ha

 Cahiers des charges 2009 :

Les mesures applicables sur les haies, les arbres têtards et la ripisylve 

Haies

MAEIPL LBVA HA2

Entretien des haies sur une face

0,19 € / ml

Haies

MAEIPL LBVA HA1

Entretien des haies sur deux faces

0,34 € / ml

Arbres têtards

MAEIPL LBVA AR1

Entretien des arbres têtards

3,47 € / unité

Ripisylves

MAEIPL LBVA RI1

Entretien de la ripisylve

0,99 € / ml

 Cahiers des charges 2009 :

Ripisylves (végétation bord de cours d'eau)
 

 

Conditions d’éligibilité de votre demande d’engagement dans une ou plusieurs MAE territorialisées

- un engagement d'un montant annuel supérieur ou égal à 300 € 

- un engagement d'un montant annuel inférieur ou égal à 7 600 € par exploitation et par an. Ce plafond est étendu à 20 000 € en zone humide avec un maximum de 7 600 € en mesure surfacique de niveau 1 (PA1).

- le niveau d'engagement des contrats doit tenir compte des enjeux biodiversité du site, c'est pourquoi nous vous invitons à: 

  1. Participer à une des réunions de concertation organisées par l’opérateur.

    Si vous n'avez jamais souscrit à ce dispositif (OGAF,OLAE, CAD, MAET) merci de nous contacter.

  2. Retenir au moins une mesure de fauche tardive (PL LBVA FA1 et PL LBVA FA2) pour un minimum de 15% des surfaces de prairies engagées.

     

    Cette prescription n’est obligatoire que sur les territoires en aval de Châteauneuf-sur-Sarthe, de Montreuil-sur-Loir et Seiches-sur-le-Loir et de Montreuil-Juigné.        

  3. Si vous avez déjà souscrit un Contrat d’Agriculture Durable, ou repris des parcelles ayant fait l’objet d’un CAD, le taux d’engagement des surfaces en mesures de « fauche tardive » (10 et 20 juillet) devra être au minimum équivalent à celui des engagements passés.

     

     

Toute demande d’engagement complémentaire au cours de la durée du contrat sera soumise aux mêmes règles.