les BVA et Natura 2000

Les Basses Vallées Angevines jouissent de la reconnaissance du réseau Natura 2000 depuis novembre 2004. Cela vient renforcer l’image de ce territoire dont l’intérêt écologique fait déjà l’objet de nombreux classements :

 
  • Ramsar, zone humide d’importance internationale (inventaire mondial)
  • ZICO, Zones Importantes pour la Conservation des Oiseaux (inventaire européen)
  • ZNIEFF, Zones Naturelles d'Intérêt Écologique Faunistique et Floristique (inventaire national)
  • ENS, Espace Naturel Sensible (inventaire départemental)
     
En intégrant ce réseau avec la qualification de Zone de Protection Spéciale, les Basses Vallées Angevines rejoignent des sites majeurs français tels que: les Haut plateaux du Vercors, la Baie de Mont St Michel ou la Camargue.
La reconnaissance Natura 2000 est l’aboutissement d’une démarche collective et concertée entre les acteurs et partenaires du site qui a débuté en 1998.
La première phase de cette démarche a consisté à élaborer un document d’objectifs, véritable plan de gestion durable du site.
Il s’agit maintenant de le mettre en œuvre. Cette mission est confiée à la structure animatrice de Natura 2000. Les élus du territoire, convaincus de leur légitimité et de leur devoir d'implication sur ce thème ont choisi de créer une structure animatrice informelle et d’en confier le portage administratif et financier à Angers Loire Métropole (Communauté d'Agglomération d'Angers).
Angers Loire Métropole devient ainsi l’interlocuteur de l’Etat pour la conduite du projet Natura 2000 du site des Basses Vallées Angevines.

La mise en oeuvre des actions Natura 2000 se fait en lien avec des structures techniques qui sont déjà intervenues dans le cadre de la préparation du DOCOB. Il s’agit en premier lieu de l’ADASEA (Association Départementale pour l'Aménagement des Structures des Exploitations Agricoles) et de la LPO Anjou (Ligue pour la Protection des Oiseaux). 

Historique du classement Natura 2000 des BVA

1998 : Proposition du site des « Basses Vallées Angevines et aval de la rivière de la Mayenne »  comme site d’Intérêt communautaire.

Mars 1999 : proposition en Site d'Intérêt Communautaire (SIC).
2001 – 2003 : Concertation et préparation du document d’objectifs, l’ADASEA, opérateur technique mandaté par la DIREN, coordonne ce travail et s’appui sur les expertises scientifiques de plusieurs partenaires (LPO, Université, EDEN…)
Décembre 2003 : Validation du DOCOB par le préfet (Comité de pilotage)
Juin 2004 : Signature des financements des Contrat d’Agriculture Durable (CAD).
27 octobre 2004 : Arrêté ministériel portant désignation du site Natura 2000 basses vallées angevines (zone de protection spéciale)
Mars 2005 : Signature des conventions pour la structure animatrice de Natura 2000 des Basses Vallées Angevines entre Angers Loire Métropole et les Collectivités compétentes. Signature des conventions pour la structure animatrice de Natura 2000 des Basses Vallées Angevines entre l’Etat et Angers Loire Métropole.
             
Perspectives pour l’année 2005 et suivantes: Mise en œuvre des mesures de gestion préconisées dans le DOCOB